Mémoires d’un Appelé

Ville de Mostaganem

Maison de repos,sa prison;ses coupes de cheveux

LE BIDASSE DECHAINE N°00 & Fin par AM

Edition Spéciale,Mostaganem le 16/09/1979

Station d’abrutissement accéléré

SPA au Capital de 10,00 DA par jour,WC,Electricité,Eau & Gaz,le tout confort dans le même tuyau

« Victimes de leur date de naissance et de leur sexe »

  • Devises

Le travail c’est la santé, « Laissez le aux malades »

Le temps c’est de l’argent, pour

10,00 DA, on a le temps

  • Faire une armée avec les appelés est la plus grande erreur des temps civilisés.

Notre mère, La Cuisine,

Salut ,cuisine pleine de crasse

La saleté est avec toi

Le cuistot est avec nous

Et le fruit de tes gamelles est béni

Pauvre cuisine, Mère des bleus

Cuis pour nous

Et jusqu’à l’heure de la quille !

  • Quelques extraits de jugements aux rapports

A mis du sable dans ses cheveux pour tenter de détériorer la tondeuse

A présenter les armes, les mains dans la poche

Rodait autour du WC d’un air affamé

A balayé le couloir avec le manche sous prétexte que ça fait moins de poussière

  • Définition de la quille

La quille est une ligne imaginaire, partant de l’œil de l’ancien, passant par les poches du bleu et se dirigeant vers le foyer.

  • Bleu, écoutes bien tes anciens! 

Un homme averti en vaut deux…oui c’est vrai !

N’oublies pas que si le chameau peut travailler 8 jours sans boire, un bidasse peut boire 8 jours sans travailler

Fait semblant de ne pas avoir ni lire et écrire ; tes gradés seront heureux de trouver quelqu’un de leur niveau

Le travail à l’armée, est une chose sacrée le mieux c’est ne pas y toucher

N’exécutes jamais un ordre sans attendre le contre ordre pour éviter le désordre

  • Bleu, suis bien nos conseils!

Et tout passe et repasse sauf la caserne qui reste en place

Tout passe « Koulèche i’foute »

Fais ton devoir et emmerdes tout le monde

  • Les punis & leurs motifs
  • Huit jours de prison à un « bidasse », pour avoir refusé au parcours du combattant de sauter un mur de 1,20 m

alors qu’il a été surpris à sauter la fille du capitaine qui mesure 1.70 m

  • Quinze jours de prison à un autre « bidasse » pour le motif suivant :

Pendant la levée des couleurs, il a été surpris de prendre une chique de « Chèma »

  • MISS LIBERTE

La vie civile «  Le paradis perdu »

L’incorporation «  la route du bagne »

Les classes « L’enfer des hommes »

Le coiffeur « La revanche des sioux »

L’appel « Bonne nuit les petits »

Le service de semaine« Deux nigauds sur une île »

L’adjudant de compagnie « La poupée qui fait non »

La classe 78/1 ou 58 A « Les incorruptibles »

La solde « Le salaire de la peur »

La permission « J’entends siffler le train »

Les femmes « Le repos du bidasse »

La quille « Pourquoi viens-tu si tard »

Le vaguemestre « Le marchand de bonheur »

La bouffe « Adieu mon estomac »

La libération « La grande évasion »

  • TOUT EST POSSIBLE LES PREMIERS JOURS DANS UNE CASERNE

O rage ! O désespoir ! O corvées ennemies !

N’ai-je 23 ans que pour les corvées ?

Et ne m’a-t-on appelé dès les premiers jours dans ce vaste quartier de Chéraga à l’Ouest d’Alger

Que pour faire chaque jour ce sinistre métier

Nettoyer, balayer et laver

Je ne crois pas au secret militaire

Tout puissant créateur de misère

Mais je crois à la vie civile

Et 140 jours, qui nous la file

  • DERNIERES VOLONTES DU DEFUNT

N’envoyez ni fleurs ni couronnes,

La centaine c’est le désir, c’est le plaisir

Mais vos âmes seront bonnes

Laisseront des $ous venir, $ous pirs, partir

Selon la volonté du défunt

Ne seront pas acceptées que des lettres de condoléances

Amis, parents, amourettes chéries

Soyez généreux, la fête c’est l’oubli

En aidant gentiment à noyer le Père « CENT »Vous serez sûrs d’avoir la joie de vos enfants

Familles, amis excusez le culot

N’étant pas des crapauds

Nous ne buvons pas d’eau

  • MESSAGE  DE  CONDOLEANCES

Madame veuve ASSEZ, née SATURET, sa joyeuse veuve, mes Demoiselles JEVOUQUITTE et

POURTOUJOURS ,ses enfants ;Monsieur et les Familles PADESERVICE ;JEVEPALESAVOIR et GEMANFOUT

ont la grande joie et le plus vif plaisir de vous faire part de la perte aussi cruelle qu’attendue,heureusement

définitive malgré les soins intensifs des Docteurs MISAIRE et MARRE qu’ils éprouvent en la personne du vénérable

« PERE CENT » Décédé le 16 Septembre 1979 après 630 jours d’agonie due à l’absorption massive et très souvent

renouvelée de 630 pots de lait douteux ,1358 gamelles de pois chiches explosifs,de lentilles blindés,de Macaroni

Made in Italy,des biftecks pneumatiques ,des poulets dits de TRISSITI des frites SONATRACH et des fromages

venant des transports internationaux .

  • DERNIERES  MINUTES  A  VIVRE

Dans la nuit du 16 Septembre 1979, un terrible accident est survenu à la sortie de Mostaganem, le très honorable

PLUKESAN est décédé après 630 jours d’agonie.

Sa mort restera mystérieuse car on n’a retrouvé sur les lieux que du « CENT » une sérieuse enquête a été ouverte par la gendarmerie nationale.

L’inhumation aura lieu au Cimetière le plus proche assisté du Taleb BARAKETE

  • EN L’HONNEUR DES  CENT JOURS QUI ME RESTE

Ni fleurs, ni couronnes, ni gamelles ou tasse sur la terre où je repose…

Un mandat vaut mieux qu’une rose…

  • A MOI, LES $OUS,VENIR,PIRS,RIRES

Nous on s’en fout dans quelques mois, on lève l’ancre, mais vous c’est autre chose, moi, je vous dis quand même bon courage et à moi la Quille !

  • LES PETITES ANNONCES DU BIDASSE DECHAINE
  • Cherche jeune cultivée, possédant tracteur, envoyer photo du tracteur merci
  • Echangerais treillis en bon état, série 1979, taille 5, satin contre minijupe même occupée, écrire ou

se présenter merci.

  • Echangerais adjudant de compagnie contre vieille bourrique même réticente.
  • Echangerais slip de marque japonaise, couleur blanche, poches plaquées avec un superbe col roulé contre un soutien gorge de préférence de couleur éclatante.
  • REMERCIEMENTS

Parents, épouses, fiancées, compagnons des nos misères, amis qui durant notre séjour en ces lieux de misère avez égayé nos de vos lettres, nous vous adressons aujourd’hui nos remerciements.

  • CE N’EST QUE DE LA PLAISANTERIE !!!

Tout ce que vous lisez n’est que plaisanterie ;nous n’apportons ici que de bons sentiments, « 24 Mois » en commun, il n’en faut pas autant pour apprendre la camaraderie.

5 Réponses à “Mémoires d’un Appelé”

  1. Rachi Salah Eddine Dit :

    bonjour am kn hammoudi m.nasri et s.f, ainsi disait mahmoud derouiche dans l’un de ses plus beaux poèmes:

    http://www.youtube.com/watch?v=LXWTpi-5u3w

    Répondre

  2. Rachi Salah Eddine Dit :

    salam , des paroles en or de cheikh bachir el ibrahimi
    المدرسة هي جنة الدنيا،والسجن نارها،،،الأمة التي لا تبني المدارس تُبنى لها السجون،والأمة التي لا تصنع لها الحياة ، يُصنع لها الموت، والأمة التي لا تعمل لنفسها ما ينفعها ويُسعدها ، يعمل لها غيرها ما يضُرها ويُشقيها..والأمة التي لا تغضب للعز الذاهب ترضى بالذل الجالب ،والأمة التي تتخذ الخلاف مركبا يُغرقها في اللجة،والأمة التي لا تكرم شبابها بالعلم والتثقيف مُضيعة لرأس مالها ، والأمة التي لا تجعل الأخلاق ملاكها تتعجل هلاكها،والأمة التي تلد لغيرها أمة تلد العبيد لا أمة تلد الأحرار والصناديد، والأمة التي تعتمد في حياتها على غيرها طفيلية على موائد الحياة حقيقة بالقهر والنهر وقصم الظهر
    vraiment c’est des paroles en or!!!

    Répondre

  3. N.me Dit :

    Ce que le système veut : »Formatage rapide »

    Un jour je voudrais
    Déposer mon cerveau
    Petite boite à idées
    A côté du frigo
    Et puis l’air hébété
    Rejoindre les idiots
    Regarder l’ ENTV
    Et dire « comme c’est beau ! »

    Répondre

  4. Anonyme Dit :

    Les voyages forment les hommes
    Les hommes se forment dans la souffrance !!!

    Répondre

  5. N.me Dit :

    Slt!
    Frere

    « Celui qui est capable de marcher derrière une musique militaire n’a pas besoin de cerveau: une moelle épinière lui suffit »

    Albert Einstein

    Répondre

Laisser un commentaire

Le blog de Zorg |
BER_KANNOISE |
De bonne heure, de bonne hu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amitié et fraternité
| p'titbeurre
| THAMES FALCON