L’Ancien Parc de la Commune

Cette bâtisse était une annexe pour les services techniques de la municipalité de Colbert.

Cette ruelle toujours ombragée est inchangée telle qu’elle est Aujourd’hui !!!

Ce parc a été aussi le siège de la mairie de Ain-Oulmène au début des années 1980 et existait encore.

Quelle Chance !!!

Le Parc

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

20 Réponses à “L’Ancien Parc de la Commune”

  1. K Nouari Dit :

    Il n’y a pas de vestiges archéologiques à proprement parler. L’emplacement de Aïn Oulmene a constitué par le passé une nécropole d’abord romaine puis byzantine. Quelque soit l’endroit où l’on fouille, on ne trouvera que des tombes. La région a été étudiée respectivement par Stephane Gsell, Gabriel Camps et Paul-Albert Février entre 1910 et 1968. GHAR H’MAM et une autre grotte située un peu plus loin à Chib-Chib, par contre, ont bien abrité des hommes de l’âge de pierre selon Gabriel CAMPS (1955 – Camps G., Escargotières du Capsien supérieur de la région de Colbert (département de Constantine, au sud de Sétif), Bulletin de la Société préhistorique française, t. 52, p. 22-.)

    Répondre

  2. HAMMOUDI Dit :

    A Anonyme

    Pour les tombes antiques découvertes ,vous pouvez contacter le musée de Sétif qui envoyera des spécialistes sur place.Son tél est:
    Tel :036.84.35.36

    Répondre

  3. Monsieur de la Souche Dit :

    La chèvre ne détruit pas l’arbre, elle s’en nourrit. À l’instar des Béni Hilal, la majorité écrasante des Algériens (pas tous) sont allergiques à la verdure. Ils préfèrent un environnement désertique à l’image du désert de leur caboche.

    Répondre

  4. Anonyme Dit :

    EN EFFECTUANT DES TRAVAUX DE RÉCUPÉRATION DE CANAUX D AEP JUSTE A GAUCHE DE LA ROUTE VERS GRARSA ET EN FACE DU MATICO TROIS TOMBES ANTIQUES S EXHIBENT SANS QUE LES OUVRIERS NE SEN RENDENT COMPTE.CELA VEUT DIRE QUE AIN OULMENE GORGENT DE VESTIGES CRIANT SON FORTE EXISTENCE LOIN DES SOUCIS DE RESPONSABLES QUI S’ENFICHENT ÉPERDUMENT ET DONT LEUR ÉGOCENTRISME LES A RENDU AVEUGLES IGNORANT SON COTE ESTHÉTIQUE ET PROFITANT DES ESPACES VACANTS POUR RÉCUPÉRER PEUT ÊTRE JUSTE UN PEU DE SON ESSOR.AIN OULMENE SITE AUX AGISSEMENTS DES RESPONSABLES D UNE PART DES CITOYENS DE L AUTRE S’EST PROCURE L ASPECT DU GRAND DOUAR.

    Répondre

  5. Ali Baba Dit :

    Bonjour,
    Je crois qu’Attila a laissé beaucoup de descendants avec leurs chèvres :) !
    A voir la disparition de tous les espaces verts qui existaient dans toutes nos villes et vite remplacés par des lots marginaux vendus à des prix astronomiques!ou par des constructions hideuses vendues elles aussi à plusieurs milliards !
    On comprend vite que les 40 voleurs ne sont pas loin !
    puisqu’ils ont l’accord des descendants d’Attila :) !

    Pour rappel Attila avait comme devise :
     » Là où je (Attilla) passe , l’herbe ne poussera plus jamais ! »

    A

    Répondre

  6. A M à Ali Baba Dit :

    Bonjour,
    La chèvre d’abord,Attila et puis l’algérien…
    A+++

    Répondre

  7. Ali Baba Dit :

    Désolé de vous apprendre
    qu’il est bien connu de tous que
     » les ennemis des arbres et de la verdure sont :
    l’algérien et la chèvre ! »
    Et pourtant notre emblème national nous rappelle que l’Algérie est moitié vert(symbole de nature, de verdure, d’arbres,de fleurs…
    et moitie blanc (symbole de pureté, de propreté et de paix)
    A bon entendeur Salut !

    Répondre

  8. Passant Dit :

    Bonjour,

    Le billet de A. M, intitulé « Le rêve de tous », à propos d’une éventuelle réhabilitation de Jardet El-Hakem, a retenu mon attention. Dieu sait combien je suis attaché à cet espace mythique du village et combien était grande ma tristesse en apprenant qu’il a été indûment squatté par des chefs de Daïra qui n’ont pas hésité à transformer ce véritable poumon de l’ex village en une surface quasi-aride.

    J’ai regardé récemment des images du site à partir de Google Earth (voir les liens ci-dessous), et ce que j’y ai vu n’était pas beau du tout ! J’ai eu du mal à reconnaître les lieux, autrefois couverts d’une végétation dense et luxuriante, tant je n’avais sous les yeux que des parcelles pelées, à peine parsemées de quelques vaillants arbres ici et là.

    http://i43.tinypic.com/so4q3k.jpg

    http://i43.tinypic.com/6f9tsz.jpg

    J’applaudis donc de mes deux mains l’idée, et pourquoi pas le projet s’il existe, et je souscris également à l’idée d’y adjoindre un musée local, dont le besoin se fait sentir avec force. Il y a lieu évidemment de préserver un certain patrimoine traditionnel de la région, mais également de récupérer et répertorier des vestiges historiques depuis l’époque romaine (ou même avant) jusqu’à la guerre de libération.

    Par contre, j’émets des réserves sur la forme « parc d’attractions » avec bistrots et tutti quanti, qui risque de dénaturer l’aspect écologique et convivial convenant le mieux à un tel espace. Dans mon esprit, une fois aménagé, ce parc pourra accueillir les familles pour des promenades et des moments de détente en pleine nature, loin du stress de la ville.

    Il me semble également avoir déjà proposé dans un précédent commentaire la création d’un autre jardin public du côté du marché hebdomadaire, là où se trouve actuellement l’abattoir public. Pensez-vous que cette idée est viable ?

    Cordialement.

    Répondre

    • A M à Passant Dit :

      Bonjour,
      Je suis très content de te lire,tes écrits me réconfortent toujours et crois-moi je suis d’accord avec toi à 100%, il faudrait pas que cet espace soit bétonné ou « industrialisé à la consommation ».

      Il devrait être un espace de détente et de culture locale voilà !!!
      Merci pour le commentaire et merci également pour la visite.

      Une proposition d’un espace vert est toujours bonne quelque soit son emplacement mais malheureusement les « élus » n’écoutent jamais ce qu’on leur dise !!!

      Excellente journée et à bientôt de te revoir.

      Répondre

  9. Mourad le maaferi Dit :

    Moi, je me rappelle à peine de ce petit paradis. Lorsqu’il m’arrivait de le traversé j’éprouvais une grande peur car il était plein d’arbres et l’électricité n’illuminait pas encore Ain-oulméne. A cette époque, je devais aller de Loktarat chez feu « AlI Ben Rabeh » pour acheter du lait de vache. Maintenant, cet endroit et en grande partie est la résidence du chef de Daira; la partie vide; qui se trouve en face la famille FlIla et Moumene sera bientôt construite. Un projet d’une crèche entreprit par l’entrepreneur Slimane Ballouti  » enfant de Ain-oulmene » est entain de voir le jour. Juste à côté de cette nouvelle crèche; du côté Est, il y a le siège de la garde communale. Tout ce qu’on peut voir maintenant, ce sont les grands arbres de pins qui surplombent les tas de murs bâtis ça et là.

    Répondre

  10. be3ira2009@hotmail.fr Dit :

    Bonjour Ain-Oulmene, Azzedine de HMD w de OUARGLA..

    Répondre

  11. Passant Dit :

    Quel dommage…
    Le sombre tableau dressé par Anonyme et A. M. est purement affligeant!
    Est-ce vraiment, comme me le disait récemment un ami, le règne du « bouâffas »?
    Et puis, entre un administrateur qui plante des arbres et un autre qui les abat, quelle symbolique! Je crois qu’il faut bien se rendre à l’évidence et parler, n’ayons pas peur des mots, d’un flagrant décalage de civilisations…
    Merci, tout de même, à tous les deux pour vos réponses.

    Répondre

  12. A M Dit :

    Réponse au  » Passant  »

    Bonjour !!!
    Djardète El-Hakème , « le jardin du gouverneur » était un verger où l’on trouvait des cerisiers, des abricotiers, des pommiers , des poiriers,amandiers enfin un peu de tout !!!
    Ce paradis était très bien gardé et tous les enfants y rêvaient pour entrer.
    Aujourd’hui les trois quarts malheureusement construits « bétonnés » servant de résidence au Chef de Daira, au siège des travaux publics et à la protection civile.

    A+++

    Répondre

  13. Anonyme Dit :

    Ce paradis fait désormais partie du passé. Après la mort de Ferhat Benamara, « Le parc de l’Administrateur » ou comme on l’apppellait communément “Djardet El-Hakem a été progressivement réduit à l’état de friche avant qu’une bonne partie des arbres fruitiers et des pins d’Alep qui s’y trouvait n’aient été abattus dans les années 90 sur l’ordre d’un chef de daïra pour des raisons de sécurité.

    Répondre

  14. Passant Dit :

    Attenant à ce parc, il y a surtout un immense jardin, celui qu’on appelait « Djardet El-Hakem », véritable paradis terrestre au coeur même d’Ain-Oulmène. Je suis d’ailleurs étonné qu’on ne l’évoque pas lorsqu’on en vient à parler des espaces verts colbertois!
    Il est vrai que ce jardin a toujours été bien surveillé, et très peu de Colbertois ont eu cete chance d’y déambuler. Il n’empêche que c’est probablement l’endroit où la densité végétale est la plus élevée dans tous les environs d’Aïn Oulmène! Du moins tel qu’il était dans les années 60 et 70. Je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui, après que les services des pompiers s’y sont installés…
    Je me rappelle, quant à moi, que nous étions quelques uns à réussir à tromper la vigilance de l’intraitable gardien de l’époque (feu Ferhat Benamara) pour nous glisser, le coeur en chamade, dans cette oasis de verdure, dans ce hâvre de nature préservée, soulevant péniblement les ranches touffues et entremêlées afin d’aller cueillir prunes, abricots, coings (sfardjel) et même… amandes!
    Et puis là-bas, du côté du hammam, de merveilleux plants tracés au cordeau, méticuleusement irrigués et entretenus avec art et amour par Ammi Abdallah (feu Abdellah Ben Medjidel), homme de constitution robuste, aux mains calleuses et au sourire attendrissant, que le poids des années n’avait nullement l’air d’impressionner.
    Que de fois y avons-nous subtilisé de belles carottes succulentes ou des navets grignotés sur place même, sous l’incessante harmonie des moineaux?
    Qu’est devenu ce paradis? Quelqu’un peut-il nous le dire?

    Répondre

Répondre à be3ira2009@hotmail.fr

Le blog de Zorg |
BER_KANNOISE |
De bonne heure, de bonne hu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amitié et fraternité
| p'titbeurre
| THAMES FALCON