Biographie du Héros & Chahid Si Ahmed Kanouni

 Biographie du Héros & Chahid Si Ahmed Kanouni 3Argelia-a-09111Biographie du Chahid Ahmed Kanouni3Argelia-a-09111

English-عربي 

Pour écouter le Chant patriotique Min Djibalina cliquez sur Player !!!

                                 

Chahid-Ahmed-Kanouni

  • Naissance

Athmane Kanouni,né en 1917 (par jugement) au Douar Lefrikat (commune mixte de Righa Ain-Oulmène ex

Colbert) dans une famille de 7 enfants, constituée de 2 filles et 5 garçons,de Amor Kanouni et de Oum

Es’Saêd Zebbiche.

Athmane Kanouni était le benjamin de cette famille très modeste,conservatrice, fortement imprégnée des valeurs

de l’Islam,avait grandi dans un milieu rural et était marié et père de 6 enfants,3 filles et 3 garçons.

Athmane Kanouni a fait tout d’abord ses « études primaires » dans un premier temps auprès des anciens lettrés du

village,mais son ambition n’est qu’autre d’acquérir la « science et de la connaissance » qui l’avait incité à

quitter le Douar Lefrikat et rejoindre l’école coranique dite «Zaouite BELHAMLAOUI », sise à

Ain-Arrasse,commune de Oued Seguine,Daira de Teleghma où le Cheikh BELHAMLAOUI lui enseigna

la langue arabe, le Coran, la jurisprudence, les valeurs et les préceptes de l’Islam.

  •  Son incorporation

Au début de la Seconde Guerre mondiale,il fût appelé par l’armée coloniale française pour accomplir

son service militaire obligatoire et mobilisé avec d’autres « musulmans » au côté des français contre

l’Allemagne nazie .

Le destin a voulu qu’il soit fait prisonnier avec ses « compagnons d’armes musulmans » par les forces

allemandes nazies, où il avait subi les pires tortures.

Il a été emprisonné pendant cinq (5) ans dans les prisons allemandes nazies jusqu’à la fin de la guerre.

Il est enfin libéré et rentre chez lui au Douar Lefrikat où il retrouve sa famille dans la pauvreté et la

misère noire des plus extrêmes.

0005-207x300

  • Activité politique et religieuse 

A son retour dans une Algérie en « pleine effervescence »,il assiste au massacre de  ses compatriotes, à la

répression des colons,aux déportations, à l’emprisonnement lors de la manifestation du 8 Mai 1945

notamment à Sétif.

Il s’installa au Douar Lefrikat  et devint « enseignant »dans une école coranique.

L’instruction étant une des meilleures « armes » pour lutter contre le colonialisme se rappelant la parole

de Dieu « LIS ! » (Iqra !) au Prophète Mohammed (QSSSL)

Il diffusait le savoir et la prédication  dans le Douar de Lefrikat et dans toute la région de Ain-Oulmène

ex Colbert touchant ainsi les milieux populaires musulmans.

Il fût également connu pour son attachement aux vrais préceptes de l’Islam et à s’intéresser à l’éducation

 afin de préparer une société consciente,capable de combattre le colonialisme et de relever la patrie.

De même qu’il considérait que la lutte armée contre les ennemis de la patrie et de la religion  était légitime

et nécessaire.

L’enseignement constituait en lui l’un des meilleurs moyens de diffusion et de prédication.

L’islam étant le meilleur rempart contre le colonialisme.

Il commençait à enseigner la langue arabe et le Coran au Douar Lefrikat puis à la mosquée du village.

Le Cheikh Si El-Hadi Aïdoudi Imam de la mosquée du village (diplômé de la Zitouna,Tunisie) ;donnait lui aussi

des cours de langue arabe et chargea Si Athmane Kanouni de l’assister et devint un agent du culte

« Mouadhine » de cette même mosquée.

lanciennemosque.vignetteintrieurdelamosque1.vignette

  • Son rôle dans de la révolution

L’injustice et le mépris des droits les plus élémentaires du colonialisme français , a contraint Si Athmane

Kanouni,nom de guerre Si Ahmed à embrasser la cause nationale.

Il contacta l’association des Oulémas du Grand Cheikh Bachir Ibrahimi (Ecrivain et membre fondateur de

l’Association des Oulémas, successeur au grand cheikh Abdelhamid Ben Badis  et père de l’ancien Ministre des affaires

étrangères Ahmed Taleb) et  entre résolument en clandestinité, cheminement similaire à celui de la plupart

des moudjahidines.

el-ibrahimi-bachir1-109x150Sans-titre2-103x150

  • Après avoir rejoint les rangs de la révolution et compte tenu de son expérience militaire acquise

durant la deuxième guerre mondiale notamment dans le maniement des armes, munitions et la construction

de casemates (caches secrètes),

  • Si Athmane Kanouni a été nommé premier responsable de la cellule clandestine

« l’Organisation des Cinq » du village et de la région de Ain-Oulmène (Ex Colbert) avec comme  compagnons

d’armes et de résistance :

1-Athmane Kanouni nom de guerre  « Si Ahmed Kanouni »

Responsable de cellule clandestine « 0rganisation des 5 »

2-Ahmed Benyoucef (Chahid)

3-Mohamed Boussahel « Bellabaoui » (Chahid)

4-Hadj Hafnaoui Djellaoudji « El-Ketfi »,torturé à mort (Chahid)

5-Abdelmadjid Sebaïhi  « Belwadhah » (Chahid)

Dès 1960, cette organisation (O5) a été chargée principalement de :

-Sensibiliser  les  « citoyens musulmans» sur la cause nationale,

-Recruter des Fidayinnes et des moudjahidine  pour la  libération du pays

-Collecter les fonds pour l’Armée de libération nationale et le front de libération nationale « ALN-FLN ».

-Saper l’économie coloniale en brulant leurs fermes leurs cultures et en sabotant toute l’infrastructure coloniale

(couper les communications en sciant les poteaux téléphoniques),abattre les poteaux  électriques, couper les ponts

et endommager les routes, les véhicules de transports des colons…etc

-Rendre la vie un Enfer,un cauchemar à l’armée française et aux colons français.

-Changer la peur de camp

  • Son arrestation

Un indicateur aurait révélé l’emplacement exact de trois casemates (caches secrètes) de grande importance tout

près de la maison de Si Ahmed Kanouni au Douar Lefrikat ainsi que sa présence dans l’une de ces trois casemates.

Aussitôt informés,ce renseignement de la plus haute importance a été exploité rapidement par les services

spéciaux du 2ème bureau  dirigé par le tristement célèbre officier des renseignements et bourreau de

plusieurs algériens,le colonel Guérin.

Le jour du 14 Juillet 1960, fête nationale française,un camion transportant une vingtaine soldats et une jeep

de l’armée française est envoyé au Douar Lefrikat .

Aussitôt arrivés sur les lieux,les soldats encerclent rapidement la maison de Si Ahmed Kanouni, procèdent à

une fouille de toutes les maisons adjacentes, achevant tout le bétail, brulant tous les champs de blé et de

culture et des maisons.

Les soldats français sèment la terreur et sous les menaces obligent les habitants à creuser et déterrer les

casemates.

Après plusieurs heures de fouille,ce même indicateur aurait désigné avec précision  et montré  l’endroit exact

de l’une des trois (3) casemate abritant Si Ahmed Kanouni et son neveu Ferhat.

Les deux Moujahidines,Si Ahmed et son neveu Ferhat sont capturés et ligotés.

La casemate a été fouillée minutieusement et tous les documents secrets  sont confisqués  par les services des

renseignements français.

  • Son incarcération

Le Chahid Si Ahmed Kanouni aurait été transféré à la caserne de Ain-Arifa (Ouled Si Ahmed)  BASE de la

D.O.P (Détachements Opérationnels de Protection) surnommée  « la Gestapo d’Algérie », unités

semi-clandestines de l’armée spécialisées dans le renseignement et détachées partout en Algérie, qui furent

les acteurs essentiels de la barbarie organisée à partir de 1957.

Sans-titre-300x197

Les tortures les plus connues et les plus employées par les bourreaux de la D.O.P et que le Chahid Si Ahmed

Kanouni aurait subi :

Il y avait cinq méthodes principales, souvent employées  de manière combinée après la mise  à nu systématique de la victime.

- Les coups : entrée en matière, notamment lors de la fouille des villages ou lors d’arrestations.

- La baignoire: asphyxie temporaire de la victime maintenue la tête sous l’eau,ou le tuyau d’eau : on déverse de l’eau

par un tuyau enfoncé dans la bouche de la victime jusqu’à suffocation.

-L’Électricité ou Gégène, la plus répandue: sur les parties les plus sensibles du corps notamment génitales, on place

des électrodes reliées à une génératrice que le tortionnaire actionne à la manivelle.

-La pendaison: la victime est suspendue en l’air par les poignets maintenus dans le dos jusqu’à ce que ses épaules et ses omoplates se disloquent.

-Le viol: le plus souvent avec des objets, morceaux de bois ou bouteilles.

  • Son décès

La date exacte et les conditions de sa mort restent encore aujourd’hui mystérieuses,indéterminées probablement entre le 20 Juillet et le 04 Août 1960.

Le jour de son exécution, il a été ligoté par les mains, puis aurait été traîné par les pieds par une Jeep sur les

champs du Douar Lefrikat et ensuite pendu à un micocoulier devant le pissoir public au centre du

village à côté de l’ancienne église et l’ancienne Mairie à l’angle du carrefour de la rue principale.

Micocoulier en arrière plan à gauche sur la photo ci-dessous où le Chahid Si Ahmed Kanouni a été pendu en été 1960

pendu-181x300 88881-300x184

Le Chahid Si Ahmed Kanouni a été pendu par le cou avec une grosse corde,ses yeux étaient grands ouverts,

son visage était tuméfié avec des bleus partout,il avait les cheveux noirs et courts,les mains étaient liées

derrière son dos,il portait uniquement un pantalon de couleur vert olive sombre déchiré sur un côté de sa

jambe,recouvert de boue,son torse était nu et portait les traces profondes des sévices ou, des tortures.   

Un gros poignard transperçant l’écriteau « KANOUNI AHMED » était enfoncé jusqu’à la limite dans le cœur

du vaillant Chahid « Si Ahmed Kanouni » et ce, afin de terroriser les « habitants arabes » de Ain-Oulmène ex Colbert.

Tous les enfants ayant vu le cadavre du Chahid Si Ahmed Kanouni sont traumatisés jusqu’à ce jour et

n’oublieront jamais cette image affreuse,hideuse et inhumaine du colonialisme français :

UN CAUCHEMAR !

Les sous-officiers du renseignement français  Martinez et Rabot,auraient salué à leur manière dit-on le

cadavre du « pendu » le Chahid Si Ahmed Kanouni.

Le salut le plus honteux de l’histoire :

C’est le sous-officier du renseignement français  « Rabot » qui aurait planté son poignard dans le cœur du 

vaillant Chahid « Si Ahmed Kanouni » en proférant des « injures » ,en bombant le torse,montrant sa

vantardise et sa lâcheté d’avoir capturé un Grand  Responsable de Cellule de l’ALN /FLN comme le

Valeureux Chahid Si Ahmed Kanouni.

  • Le puits dit « mine de Achour  Boutasse » sur la photo ci-dessous ,sis au Sud du Douar Lèfrikat à l’Est de la ville de la ville Ain-Oulmène où  le Chahid  Ahtmane Kanouni et beaucoup d’autres Chouhadas ont été jetés 

Monument3Juin-2012-300x283

Après avoir été exposé plus de 24 Heures,beaucoup d’anciens du village s’en souviennent aujourd’hui, il a été détaché,

jeté sur le plateau du Half-Track ,transporté  et lâché comme d’autres Chouhadas dans la mine de potassium dite puits

de « Achour Boutasse » d’une profondeur d’environ de 150 mètres au Sud du Douar Lefrikat près du pont de

Maâfer.

Ce « puits » servait en quelque sorte de CHARNIER par l’armée française.

  • Après sa mort en été 1960, le réseau des valeureux résistants du Chahid Si Ahmed Kanouni a été

démantelé puis décapité.

  • Tous ses compagnons d’armes notamment Ahmed Benyoucef, Mohamed Boussahel « Bellabaoui »,

Hadj Hafnaoui Djellaoudji « El-Ketfi »,Abdelmadjid Sebaïhi « Belwadhah »,Lakhdar Kanouni,

Ferhat Kanouni,Lamri Kanouni, Sassi Kanouni, ont été arrêtés,torturés à mort puis fusillés et jetés soit dans

un puits soit dans une fosse quelconque.

  •  La lutte du peuple algérien continuera jusqu’à la libération totale du pays et le recouvrement de l’ indépendance.
  • A ce jour,les sépultures du Chahid Ahmed Kanouni et celles d’autres Chouhadas jetés se trouvent encore malheureusement

dans ce puits.

  • Aujourd’hui, la route nationale de Ain-Oulmène porte le nom du Chahid « Athmane Kanouni »

(du  coin de la rue principale d’où il a été pendu jusqu’au carrefour de l’école de garçons)

Grace aux sacrifices de ses meilleurs enfants le 5 juillet 1962,

l’ALGERIE est libre et indépendante.

 

                                      3Argelia-a-09111 « Gloire et Eternité à nos Vaillants Martyrs »3Argelia-a-09111

 ©2012-2016,Biographie écrite par MM.Hacène Douhil (Paris) & Abdelhamid Mezaâche (Ain-Oulmène)

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

D'autres nouvelles

Citations du Jour

mai 2018
D L Ma Me J V S
« avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Copyright

Copyright ©AM 2005-2018 Colbert Hier,Ain-Oulmène Aujourd’hui.All Rights Reserved.

Albums

  • Album : *Objets de rêve de Jeunesse
    <b>Scoubidou</b> <br />
  • Album : Equipe de Football 2
    <b>Equipe Sportive de Colbert " ESC "</b> <br />
  • Album : Equipe de Football
    <b>Etoile Sportive de Colbert,1927</b> <br />
  • Album : Objets de rêve de Jeunesse
    <b>Parfum Ploum Ploum</b> <br />
  • Album : Paysages de la Région de Ain-Oulmène
    <b>Abricotier en Fleurs,Sud Ouest de Ain-Oulmène aux environs de Ouled-Tebben,Mars 2011</b> <br />
  • Album : Edifices du village de Colbert
    <b>La poste de Colbert,1890-1900</b> <br />
  • Album : Ain-Oulmène 2
    <b>La Rue Nationale</b> <br />
  • Album : Photos de jeunesse,62-76
    <b>MM. Dufour & Kouider en face de la cour du collège de garçons 63-65</b> <br /> de Gauche à droite,un enseignant,Dufour,Talaâ Kouider & Madouni Yacine

Commentaires récents

Archives

Vue générale de Colbert,1900-1905

Vue générale de Colbert,1900-1905

Vue générale de Colbert,1900-1905
Identification effectuée par KN & AM
En haut et à gauche, la route vers Bir Haddada
Au milieu, on y voit deux maisons en blanc dont la toiture en tuiles en forme hexagonale ,à droite c’est l’ancienne poste et sa gauche une villa démolie en début des années 70
En premier plan, à droite , c’est l’infirmerie devenue hôpital,post-indépendance et aujourd’hui c’est le siège de la BMPJ
Au centre, l’église du village et plus bas à droite la ferme Rieu
En arrière plan à droite l’hôtel des messageries et un peu plus à sa droite l’immeuble de Bakir et Rachi
Devant le grand hangar en blanc en avant plan ,le garage de Benmaameche Mokhtar
Et en avant plan tout à fait à droite Ain Lèhnèche

Charles Aznavour,La Mamma

Sondage

Dites-moi ce qui ne va pas ds le blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Photos sur flickr

Amérique du Nord

Nucléaire iranien : Après des mois de menaces, Trump annonce sa sortie de l’accord

Nucléaire iranien : Après des mois de menaces, Trump annonce sa sortie de l’accord

Le président des États-Unis a annoncé mardi qu’il rétablissait le ...

Amérique du Sud

Les Colombiens rejettent l’accord de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc)

Contre toute attente, les Colombiens ont rejeté dimanche, de peu, ...

Asie-Pacifique

Les Rohingya du Myanmar – Des pions dans la guerre que les Anglais livrent aux Chinois par l’intermédiaire des djihadistes saoudiens

L’attention des médias est dirigée vers des violences ethniques mineures ...

Culture

Les bibliothèques de la ville de Ain Oulmène et de Draâ El Miad sont sous-utilisées et perdent leur principale vocation

Les bibliothèques de la ville de Ain Oulmène et de Draâ El Miad sont sous-utilisées et perdent leur principale vocation

Le coût de réalisation de ces deux bibliothèques étant estimées ...

Europe

Première nuit en prison pour Tariq Ramadan mis en examen pour viols

Figure clivante de l’islam en France, Tariq Ramadan a été ...

Evènement

L’an Amazigh 2968 : Un rite vieux de plusieurs milliers d’années célébré ce 12 janvier 2018 sous les couleurs officielles

Le rite « Yennayer » ou l’an Amazigh, communément appelé chez nous ...

Hommages & Pensées

Hommages & Pensées

Hommages & Pensées

Photo prise le 02 Juillet 2011, Ces gens-là… Hommage à nos Aînés,décédés ...

Planète,Environnement & Climat

A quelques jours de Ramadan et à la veille de la période estivale,la crise de l’eau continue à sévir à Ain Oulmène

A quelques jours de Ramadan et à la veille de la période estivale,la crise de l’eau continue à sévir à Ain Oulmène

La persistante crise de l’eau continue de sévir dans la ...

Portrait

Mort d’André Glucksmann, le philosophe en colère

Mort d’André Glucksmann, le philosophe en colère

Le philosophe André Glucksmann, né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 19 juin ...

Proche Moyen Orient

La malhonnêteté des grands médias à l’égard de la Palestine

Le jeune Fawzi al-Junaidi – ici maltraité par toute une ...

Sciences & HighTech

Du bruit pour rien,la 4 G Mobile n’est pas encore disponible à Ain Oulmène

Du bruit pour rien,la 4 G Mobile n’est pas encore disponible à Ain Oulmène

Depuis le lancement de la 4G par les opérateurs de ...

Université

ENS d’El Eulma : Les étudiants maintiennent leur mouvement de grève comptent durcir encore le ton si leurs revendications ne sont pas prises en charge

ENS d’El Eulma : Les étudiants maintiennent leur mouvement de grève comptent durcir encore le ton si leurs revendications ne sont pas prises en charge

Grève ENS El Eulma,03-12-2017 Les étudiants de l’école normale supérieure (ENS) ...

Le blog de Zorg |
BER_KANNOISE |
De bonne heure, de bonne hu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amitié et fraternité
| p'titbeurre
| THAMES FALCON