Photo prise le premier jour d’indépendance,le 05 juillet 1962

29 janvier 2021

Histoire

Photo prise le premier jour d’indépendance,le 05 juillet 1962

5 juillet 1962,Ain Oulmène ex ColbertPhoto prise le premier jour d’indépendance, le 05 juillet 1962, des Moudjahidine défilant le long de la rue principale devant l’ancien tribunal de la ville de Ain Oulmène ex Colbert sous le commandement du Capitaine Si Ahcène BOUZERAA en premier plan à droite, partagée par KN.

4 Réponses à “Photo prise le premier jour d’indépendance,le 05 juillet 1962”

  1. KN Dit :

    Je voudrais apporter un complément d’information sur le responsable du commandement militaire de Ain Oulmene à l’indépendance Si Ahcene Bouzeraa qui jouissait d’une grande estime auprès des Moudjahidine, et aujourd’hui encore dix ans après sa mort, ses compagnons d’armes l’évoquent avec respect comme ayant été un grand patriote.
    D’ailleurs Hadj Lakhdar le chef de la Wilaya 1 le citait toujours en exemple auprès des autres et le félicitait lui et ses soldats dont les plus proches compagons ont été Mohamed Kerouani, Laid Dahoui, Salah Sersour,Salah Abdesselem, etc..
    La dernière fonction qu’il a exercé a été chef du secteur militaire d’Adrar avant de prendre sa retraite et il est décédé au mois de novembre 2011 à Ras El Oued à la suite d’un Avc.
    Une anecdote à son propos rapportée avec fierté par l’historien Paul-Albert Février. Juste après le cessez-le-feu, P.A. Février ancien gardien-chef du camp de prisonniers de Ain Oulmene, et qui n’avait pas quitté la région de Ain Oulmene après son service militaire puisqu’il faisait des recherches archéologiques s’était présenté au Commandement Militaire à Ain Oulmene devant Si Ahcene pour solliciter un laissez-passer afin de poursuivre ses recherches car il craignait d’être assimilé avec les criminels de l’OAS qui mettaient en ce temps-là l’Algérie à feu et à sang.
    Lorsque Si Ahcene sut de la bouche des Moudjahidine que P.A. Février les a aidés lorsqu’il était gardien-chef du camp de prisonniers, non seulement il lui délivra le laisser-passer pour poursuivre les fouilles archéologiques mais il demandait également dans le document à toutes les autorités civiles et militaires de la région de lui prêter assistance en cas de nécessité.

    Répondre

    • A M à KN Dit :

      Bonjour
      Merci pour ces informations très intéressantes.
      Je ne sais pas , pourquoi aucun édifice public ou rue ne porte son nom.
      Est ce un oubli par les autorités concernées ???

      Répondre

      • KN Dit :

        Même Benamar Salah, de son nom de guerre ‘Salah Abdesselem’, qui était un grand moudjahid ayant activé dans la région et maire de Ain Oulmene n’a pas eu sa mémoire honorée par un nom de rue ou d’édifice public. J’ai personnellement protesté auprès de la mairie et de la Kasma des Moudjahidine et on m’a affirmé que c’était un oubli qui sera vite réparé, mais depuis, il n’y a eu aucune suite.

        Répondre

Laisser un commentaire

Le blog de Zorg |
BER_KANNOISE |
De bonne heure, de bonne hu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amitié et fraternité
| p'titbeurre
| THAMES FALCON