Premiers cas « suspectés » de coronavirus à Ain Azel (Sud-Est de Ain Oulmène)

28 mars 2020

Actualités

Premiers cas « suspectés » de coronavirus à Ain Azel (Sud-Est de Ain Oulmène)

Ain AzelSelon une « source digne de foi », deux cas « suspectés » de coronavirus auraient  été confirmés à Ain Azel, ville située à 22 kilomètres au Sud-Est de Ain Oulmène .

Il s’agit en fait de deux hommes, l’un originaire de Ain Azel et l’autre de Guigba ,ville située à 14 kilomètres au Sud de Ain Azel seraient admis ces derniers jours et placés à l’isolement à l’hôpital de Ain Azel et seraient évacués sur l’hôpital de Ain Oulmène après avoir eu la « confirmation » de l’institut Pasteur .

Ces cas viendraient s’ajouter au  nombre de cas confirmés dans la wilaya de Sétif soient, 9 cas de contamination ont été confirmés,dont 4 au CHU de Sétif, 2 à l’hôpital d’El Eulma, 1 à l’hôpital de Bougaâ et 2 à Ain Azel.

2 Réponses à “Premiers cas « suspectés » de coronavirus à Ain Azel (Sud-Est de Ain Oulmène)”

  1. KN Dit :

    Bonsoir.
    Je voudrais vous faire part de mon expérience face à une autre pandémie de même nature qui s’est déroulée en 1969 : il s’agit de la Grippe de Hong-Kong qui a fait un million de morts dans le monde.
    J’étais à l’époque élève interne au Lycée Kérouani à Sétif et on avait pris connaissance par la radio et les journaux de cette épidémie qui a démarré en 1968 dont on suivait quotidiennement la progression dans le monde puis en Algérie, jusqu’au jour où elle est parvenue jusquà notre lycée au printemps 1969. Une soixantaine d’élèves sont tombés malades. Aussitôt, le 6ème dortoir a été vidé pour accueillir ces élèves contaminés qui furent soignés juste avec des tisanes et de l’Aspro. Les externes ont été renvoyés chez eux et nous les internes bien portants ou contaminés mais asymptomatiques, nous avons été retenus en confinement pendant 15 jours avant d’être libérés et quelques jours plus tard, l’épidémie a complètement disparu. Ceci pour dire qu’à l’époque, aucun pays au monde n’a accordé d’importance à cette pandémie, bien qu’en France il y eut plus de 32000 morts cette année-là dûs à la Grippe de Hong-Kong, ce qui fait que rapidement il y eut une immunité collective mais avec un nombre important de morts. Le virus de Hong-Kong circule toujours mais n’a plus de virulence à cause justement de cette immunité collective acquise. Aujourd’hui on ne tolère plus un nombre élevé de décès et les gouvernements travaillent à essayer de limiter la mortalité mais personne ne sait combien va durer ce confinement puisque c’est la première fois qu’il est pratiqué à cette échelle.
    Mais je suis optimiste quant à une issue sans grands dégats à cette épreuve pourvu qu’on respecte à la lettre les consignes donnés pour limiter la propagation du coronavirus.

    Répondre

    • A M à KN Dit :

      Bsr,
      Merci pour le commentaire et pour l’anecdote.
      Le seul moyen est d’instaurer s’il le faut par la « force » un confinement plus drastique afin d’endiguer la propagation de cette pandémie.
      Restons à la maison et disciplinés.
      A+++

      Répondre

Répondre à A M à KN

Le blog de Zorg |
BER_KANNOISE |
De bonne heure, de bonne hu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amitié et fraternité
| p'titbeurre
| THAMES FALCON