Le banc public :L’angoisse des chaussures neuves qui n’ont pas de routes

Posté le 12 mars 2018 par A M dans Contribution,Débats & Idées

Question obsédante : pourquoi on a peur de la différence ? On répète que c’est à cause de la mer : tout ce qui est différent nous vient de la mer et tout ce qui nous est venu par la mer nous a tué, blessé, colonisé, spolié. Ottomans, Français, Romains…etc. La différence est le signe avant-coureur de l’agression. Du coup, on n’aime pas la différence.

On n’aime pas les autres (Français, Marocains, Maliens, Mauritaniens, Tunisiens, Libyens… etc.), on n’aime pas la pensée différente, l’idée qui diffère, l’Autre. Le soupçon s’étend même à la notion du pluriel : enfants de la guerre unique, née de l’histoire unique, aboutissant au parti unique, on continue dans cette voie qui nous évite le poids du monde et la naissance au monde.

Nous nous rêvons, alors, unis, uniques, soudés, uniformes. Cela va du religieux à la politique, à la culture. Le différent est toujours accusé d’être traite, agent, venu d’ailleurs ou travaillant pour l’ennemi. Cela frappe tout de la méfiance et colorie le monde en gris et nuit.

Du coup l’unanimisme nous a fabriqué une seconde nature de violence. On l’exerce dès qu’un esprit, un leader ou un assis ou un croyant veut exprimer une différence. L’unité nous obsède jusqu’à la catastrophe actuelle de la gouvernance. Et la paranoïa carie notre regard sur le monde que l’on accuse de tous nos malheurs.

L’unanime est fascinant : enfermant, refus de vivre, réclusion, pathologie de l’universel, exacerbation du particulier. Nous sommes nous. En entier, en un seul morceau et indifféremment jusqu’à en étouffer. Celui qui veut respirer ne peut le faire que s’il part ou s’il meurt ou épouse une calotte glacière et un méridien. Nous nous voulons en bloc, dans l’étreinte du dominé et dominant, incapables de partage et de cohabitation. Tout est un. Le reste c’est zéro. Nation binaire. Ou même pas.

Et tout ce qui est différent du Un majeur, est une menace. Alors on le pourchasse et on le tue. On ne peut débattre, tolérer les champs des différences, sortir de l’unanime sans se faire lyncher. Le mouvement est inacceptable car il remet en cause le principe fondateur de cette nation : nous sommes le tout. Il n’y a pas d’individu, de différence ou de droit de différence. La règle n’est pas de dire «je ne suis pas d’accord avec vous car je pense différemment», mais «je ne suis pas d’accord avec vous, donc vous êtes un traître, je vous tue». Vous êtes un impie.

Un agent de la main étrangère. Un vendu. Il nous faut TOUS soutenir la Palestine par exemple. Celui qui fait sienne la cause des enfants tués au Yémen est un traître. Vous devez soutenir, d’ailleurs, la Palestine, non pas selon ce que vous pensez (construire une nation souveraine et forte) mais selon moi : marcher en rond, cracher sur celui qui ne pense pas comme moi (mais qui n’a pas d’armes pour répondre), puis renter chez moi et attendre le prochain tour de piste des enthousiasmes. La guerre d’Algérie ? C’est selon une unique version. Elle s’étend dans les journaux, récit ravageur et soucieux, s’impose dans le film, les discours, les manuels. Celui qui n’est pas dans le casting de cette orthodoxie est un traître.

L’histoire algérienne commence en 1830 (fondée donc non par notre mémoire mais par l’invasion française !! La France, se retrouvant au centre de nos datations est donc fondatrice de notre histoire, à la place de nos ancêtres !). La religion ? C’est selon «je» qui parle au nom du «nous». «Et si je pense autrement ?», Je te tue. L’Islam c’est moi car je suis le musulman. «mais vous n’êtes qu’une personne, vous ne vivez pas être une religion?». Non, les deux sont un et ce «un» c’est moi.

Je t’insulte d’abord en puisant dans la poubelle pour l’insulte et dans un verset pour me donner du courage. Le reste du monde ? C’est un ennemi composé des sionistes, de la France, la CIA et toi. Mais c’est simpliste comme vision ? Et notre responsabilité dans le présent de notre pays ? Non, cela est de ta faute à toi, comme le séisme est la faute de la jupe et la saleté est la faute d’Israël. Et les langues ? Elles sont à nous toutes ? «Une seule».

Sacrée, venue du ciel et marchant pieds nus dans les mosquées, pure et dure. Les autres langues sont des dialectes, c’est-à-dire des blabla, c’est-à-dire des croassements, des restes de la France, des stratégies pour nous affaiblir, des impiétés, des expressions des phalanges de la colonisation qui n’ont pas été rapatriées. La langue c’est l’arabe et l’arabe c’est l’Islam et l’Islam c’est Dieu et Dieu c’est moi. Pas d’issue. Sauf l’échine courbée.

Et l’Algérie ? Elle est à nous c’est-à-dire moi. Je suis son fils unique, son ancêtre, son chef et son peuple. Je suis le peuple. Nous sommes «je» et je suis tout. Il n’y a qu’un seul drapeau et c’est ma coupe de cheveux. Je déteste la femme belle mais je la veux, la France est un ennemi mais je veux y vivre, l’Islam c’est moi, la langue arabe est la langue du paradis, j’irai au paradis alors pourquoi me fatiguer à le construire chez moi ? Je prie et le Chinois travaille et l’Occidental invente, et le reste du monde doit se convertir. Je suis Tout. Eternité, arabité, unanimité, café et thé et tu es le contraire. L’adversaire donc. L’ennemi, évidemment.

Pourquoi avons-nous peur de la différence ? Parce que nous ne sommes pas solides, nous sommes fragiles, peureux, impuissants devant la lourde variété du monde. Nous sommes dans le repli. Alors tout est à nos yeux invasions, néo- colonisations, traîtrises, menaces, peurs, agressions. Nous en devenons violents par la force du déni. Nous tuons car c’est le versant le moins fatiguant du suicide.

Et le plus lâche. Nous ne voyageons pas et on ne laisse personne, presque, venir chez nous. C’est une philosophie et pas seulement une question de visa que les étrangers peinent à obtenir. Nous sommes une île sous une veste qui sur le dos d’une personne qui tourne le dos à tous, y compris à elle-même. Fiers que nous sommes. Parce que depuis l’indépendance nous avons, tous, des chaussures. Mais pas de routes qui vont vers le monde. Alors nous insultons. Nous nous insultons dans l’étreinte de nos paniques.

Kamel Daoud,Le Quotidien d’Oran du 12-03-2018

3 Commentaires le “Le banc public :L’angoisse des chaussures neuves qui n’ont pas de routes”

  1. B.Hamoudi

    Bonjour,
    je partage ce point de vue totalement. Comment ça va se terminer ? L’enfer est éternel mon ami….. Ce peuple est amené à souffrir tant qu’il n’aura pas décidé à utiliser sa raison pour gérer sa vie.Il est temps de laisser de côté certaines références  » pseudo-religieuses » et de se mettre à TRAVAILLER ! Point barre !

  2. K.N.

    Bonjour.

    Voilà un article remarquable qui résume parfaitement ce que nous sommes devenus : un amas d’individus en errance, inculte, bigot, misogyne qui se croit l’élu de Dieu, qui hait le monde entier et qu’aucun autre peuple n’arrive à lui « remplir les yeux » comme on dit chez nous.
    Nous nous croyons les meilleurs alors que nos rues sont submergées de saleté; nous nous croyons les plus intelligents alors que nous sommes les plus incultes au monde. Nous ne produisons même pas ce que nous mangeons, alors que nos terres seraient des plus fertiles si nous nous donnions la peine de les travailler.
    Est-ce la conséquence du fléau du pétrole, ou bien de la politique d’abrutissement en cours depuis des décennies et qui en fin de compte a eu raison d’un peuple autrefois intelligent et travailleur.

    • A M à K.N.

      Bonjour,
      Merci pour le commentaire.
      La situation a commencé à se dégrader au début des années 80 et on ne sait comment ça va se terminer.
      Le pétrole c’est la malédiction de l’Algérie,je pense si on n’avait pas de pétrole peut-être on serait mieux que maintenant.
      A+++

Répondre

D'autres nouvelles

Citations du Jour

mars 2018
D L Ma Me J V S
« fév   avr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Copyright

Copyright ©AM 2005-2018 Colbert Hier,Ain-Oulmène Aujourd’hui.All Rights Reserved.

Albums

  • Album : *Objets de rêve de Jeunesse
    <b>Scoubidou</b> <br />
  • Album : Equipe de Football 2
    <b>Equipe Sportive de Colbert " ESC "</b> <br />
  • Album : Equipe de Football
    <b>Etoile Sportive de Colbert,1927</b> <br />
  • Album : Objets de rêve de Jeunesse
    <b>Parfum Ploum Ploum</b> <br />
  • Album : Paysages de la Région de Ain-Oulmène
    <b>Abricotier en Fleurs,Sud Ouest de Ain-Oulmène aux environs de Ouled-Tebben,Mars 2011</b> <br />
  • Album : Edifices du village de Colbert
    <b>La poste de Colbert,1890-1900</b> <br />
  • Album : Ain-Oulmène 2
    <b>La Rue Nationale</b> <br />
  • Album : Photos de jeunesse,62-76
    <b>MM. Dufour & Kouider en face de la cour du collège de garçons 63-65</b> <br /> de Gauche à droite,un enseignant,Dufour,Talaâ Kouider & Madouni Yacine

Commentaires récents

Archives

Vue générale de Colbert,1900-1905

Vue générale de Colbert,1900-1905

Vue générale de Colbert,1900-1905
Identification effectuée par KN & AM
En haut et à gauche, la route vers Bir Haddada
Au milieu, on y voit deux maisons en blanc dont la toiture en tuiles en forme hexagonale ,à droite c’est l’ancienne poste et sa gauche une villa démolie en début des années 70
En premier plan, à droite , c’est l’infirmerie devenue hôpital,post-indépendance et aujourd’hui c’est le siège de la BMPJ
Au centre, l’église du village et plus bas à droite la ferme Rieu
En arrière plan à droite l’hôtel des messageries et un peu plus à sa droite l’immeuble de Bakir et Rachi
Devant le grand hangar en blanc en avant plan ,le garage de Benmaameche Mokhtar
Et en avant plan tout à fait à droite Ain Lèhnèche

Charles Aznavour,La Mamma

Sondage

Dites-moi ce qui ne va pas ds le blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Photos sur flickr

Amérique du Nord

Nucléaire iranien : Après des mois de menaces, Trump annonce sa sortie de l’accord

Nucléaire iranien : Après des mois de menaces, Trump annonce sa sortie de l’accord

Le président des États-Unis a annoncé mardi qu’il rétablissait le ...

Amérique du Sud

Les Colombiens rejettent l’accord de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc)

Contre toute attente, les Colombiens ont rejeté dimanche, de peu, ...

Asie-Pacifique

Les Rohingya du Myanmar – Des pions dans la guerre que les Anglais livrent aux Chinois par l’intermédiaire des djihadistes saoudiens

L’attention des médias est dirigée vers des violences ethniques mineures ...

Culture

Les bibliothèques de la ville de Ain Oulmène et de Draâ El Miad sont sous-utilisées et perdent leur principale vocation

Les bibliothèques de la ville de Ain Oulmène et de Draâ El Miad sont sous-utilisées et perdent leur principale vocation

Le coût de réalisation de ces deux bibliothèques étant estimées ...

Europe

Première nuit en prison pour Tariq Ramadan mis en examen pour viols

Figure clivante de l’islam en France, Tariq Ramadan a été ...

Evènement

L’an Amazigh 2968 : Un rite vieux de plusieurs milliers d’années célébré ce 12 janvier 2018 sous les couleurs officielles

Le rite « Yennayer » ou l’an Amazigh, communément appelé chez nous ...

Hommages & Pensées

Hommages & Pensées

Hommages & Pensées

Photo prise le 02 Juillet 2011, Ces gens-là… Hommage à nos Aînés,décédés ...

Planète,Environnement & Climat

A quelques jours de Ramadan et à la veille de la période estivale,la crise de l’eau continue à sévir à Ain Oulmène

A quelques jours de Ramadan et à la veille de la période estivale,la crise de l’eau continue à sévir à Ain Oulmène

La persistante crise de l’eau continue de sévir dans la ...

Portrait

Mort d’André Glucksmann, le philosophe en colère

Mort d’André Glucksmann, le philosophe en colère

Le philosophe André Glucksmann, né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 19 juin ...

Proche Moyen Orient

La malhonnêteté des grands médias à l’égard de la Palestine

Le jeune Fawzi al-Junaidi – ici maltraité par toute une ...

Sciences & HighTech

Du bruit pour rien,la 4 G Mobile n’est pas encore disponible à Ain Oulmène

Du bruit pour rien,la 4 G Mobile n’est pas encore disponible à Ain Oulmène

Depuis le lancement de la 4G par les opérateurs de ...

Université

ENS d’El Eulma : Les étudiants maintiennent leur mouvement de grève comptent durcir encore le ton si leurs revendications ne sont pas prises en charge

ENS d’El Eulma : Les étudiants maintiennent leur mouvement de grève comptent durcir encore le ton si leurs revendications ne sont pas prises en charge

Grève ENS El Eulma,03-12-2017 Les étudiants de l’école normale supérieure (ENS) ...

Le blog de Zorg |
BER_KANNOISE |
De bonne heure, de bonne hu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amitié et fraternité
| p'titbeurre
| THAMES FALCON