Cette année, les cigognes sont revenues plus tôt que l’année passée,elles ont retrouvé leur « refuge de rêve »,le jardin public complètement dévasté

5 mars 2016

Reportage

Nids de cigognes,mars 2016Cette année, les cigognes sont revenues plus tôt que l’année passée ,elles ont retrouvé leur « refuge de rêve », le jardin public  de la ville de Ain Oulmène (Sétif) complètement dévasté.

Tous les pins ont été massacré vous rappelle-t-on en pleine reproduction des cigognes et des aigrettes blanches à la fin de la période estivale.

Comme chaque année en début d’année, c’est l’heure des retrouvailles de ces oiseaux migrateurs qui,ayant parcouru plus 10000 kilomètres,venus pour y retrouver la douceur du soleil en hiver de notre beau pays.

Les cigognes partageaient jadis avec nous le toit de nos maisons en tuiles rouges, aujourd’hui « on » les voit plus, « on » les chasse et « on » les traite comme des colons.

Une année après,les cigogneaux ,devenus adultes veulent faire des petits sur leur lieu de naissance et ce « rituel migratoire »  naturel qui dure depuis des milliers d’années.

Dans d’autres cieux, on célèbre à grandes pompes leur retour !!!

Aujourd’hui, le jardin est complétement rasé depuis le mois d’aout 2015, un dépôt d’ordures,plus de pins et plus d’arbres et ces pauvres cigognes regardent ce jardin dévasté et nous regardaient à notre passage, comme si pour nous dire « faites quelque chose  » ,apparemment elles ne sont pas prêtes à quitter ce lieu perdu du moins les environs de ce jardin.

Aujourd’hui,ces cigognes occupent les poteaux électriques, antennes relais de mobiles et les hautes bâtisses limitrophes pour construire leur nid.

Des scènes qui font vraiment pas mal au cœur, ces scènes similaires aux milliers réfugiés qui ont quitté leur pays fuyant la guerre.

A ce rythme, on ne verra plus ces oiseaux, dommage !!!

En tous les cas, le retour de ces grands oiseaux sur les toits d’autres cieux,reste un émerveillement !!!

 

2 Réponses à “Cette année, les cigognes sont revenues plus tôt que l’année passée,elles ont retrouvé leur « refuge de rêve »,le jardin public complètement dévasté”

  1. A M à Tfoyl Dit :

    Bonjour
    Merci pour le commentaire,
    Attila, en 2015….
    Là où mon cheval passe,l’herbe ne repousse pas (Attila).
    A+++

    Répondre

  2. Tfoyl Dit :

    hello,

    on ne dénoncera jamais assez le massacre du jardin public
    au lieu de mobiliser un ou deux agents pour le nettoyer quotidiennement, on a eu recours à la solution de facilité
    d’ailleurs, si vous l’avez remarqué, les aigrettes n’ont pas disparu.. elles se sont simplement rabattues sur un autre lieu
    je vous invite à aller faire un tour du côté du lycée blilita, vous verrez qu’elles ont squatté tous les sapins qui se trouvent vers le côté Est
    donc cette soi-disant solution de « fouhama » a été un véritable coup d’épée dans l’eau !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Le blog de Zorg |
BER_KANNOISE |
De bonne heure, de bonne hu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amitié et fraternité
| p'titbeurre
| THAMES FALCON